Le  Grenier de Super Daddy

Écrits, photos et vidéos, souvenirs et reliques, coups de cœurs et citations...

© Claude Danis

Recherche personnalisée

Écrivez-moi

Livre d'or

Récits : Autres lieux, 

autres temps, autres êtres...

Afghanistan

Odeurs  du pays perdu

Le Gâteau 

de Pâques

Art,littérature,citations,écrits

Cloddie

 La ballade 

du point virgule

Fanfreluche Copier Coller la Vie

Théâtre, photos, vidéos, 

enregistrements sonores...

Linguistique, économétrie, 

physique, psychologie...

Test de 

personnalité

Test pour 

faire le point

Mémoire du temps passé

J'ai oublié...

Proposition 171

Emploi du temps

Écrivez-moi

Livre d'or

Correspondances

Lettre de rupture

Je t'écris...

Envoyez des Cartes virtuelles gratuites

Index des noms

Ce site en chantier

Sites Amis

Atelier d'écriture 

Amour-Humour

Histoires-de-chats 

L'oeil du cameleon

Mariage et Religion

Sissi

Renée Jeanne mignard 

la toile du berger

vanessa 

fugit-irreparabile-tempus 

au pied du mur

Merci de me faire part de toutes 

vos remarques et critiques.

compteur :

Google Analytic

 

 
 

 

 

 

 

 

 

Retour accueil

Nicolae Grigoresco

                       

  Peintre Roumain né en 1838 dans une famille de paysans. Connu dès l’age de douze ans comme peintre d’icônes…

En 1861, il part à Paris, où il fréquente l’École des Beaux Arts, comme condisciple de Renoir...    

J’apprécie tout particulièrement ses portraits de jeunes paysannes…

 

     

  Reproductions d’après le livre de G . OPRESCO, Méridien Editions, Bucarest.

        

"Swain", huile sur toile, 46x79 cm.  The girl with the shoulder yoke", oil on canvas, 63x35.5 cm.

Pour en savoir plus :  http://fr.wikipedia.org/wiki/Nicolae_Grigorescu

 

Jean Neylies

Natif de la région toulousaine, Jean Neyliès est devenu le peintre favori de la Cour royale 

Monté à Paris pour y devenir coiffeur, le gamin issu d'une famille très modeste de Montesquieu-Volvestre (Haute-Garonne) Jean Neylies deviendra l'un des plus grands peintres roumains. Récit d'une histoire sortant de l'ordinaire… où, alors que tant de Roumains ont apporté à la France, dans différents domaines, ce sera l'inverse qui ici se produira : un Français va laisser sa marque dans le patrimoine, cette fois-ci culturel, roumain...  

En 1897. A 28 ans, Jean Neylies, marié à Marie-Josèphe Eolet, mannequin et modèle à Paris, quitte l'atelier de Gérôme et la France pour suivre en Roumanie le professeur Marinescu. Celui-ci l'installe dans son logement de fonction à l'hôpital Colentina de Bucarest. Il l'introduit dans les milieux artistiques et mondains. La Reine Marie lui commande fresques et tableaux pour décorer les résidences royales. Jean Neylies est appelé à l'École Nationale de Bucarest au titre de conseiller et enseignant. Il participe aux manifestations organisées par la Jeunesse Artistique. L'exposition de ses oeuvres qu'il organise en 1903 à Bucarest reçoit un accueil élogieux de la critique. Ce sont pour lui et son épouse de grandes années de belle vie roumaine... Arrivé en Roumanie dix ans avant la mort du grand peintre, véritable monument national pour ses compatriotes, Jean Neylies fait partie de ses successeurs à qui Grigorescu a offert l'occasion de continuer et d'approfondir l'art d'une peinture nouvelle, comme "une exclamation d'étonnement devant la nature et la lumière". 

Lire la suite  

 

Retour accueil